Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Traits de Plume

Traits de Plume

Suivi de l'auteur - Sa Biographie - Ses Parutions - Ses prochains romans et nouvelles.


Livre en cours : Lundi 28 Mai

Publié par Stanislas F.J. Tarabula sur 28 Mai 2012, 19:40pm

Catégories : #Journal 3ème livre

  P1000722

De retour sur mon île espagnole, je poursuis avidement l’écriture de mon livre.

Homme de passion, je ne sais pas faire deux choses à la fois. En ce moment, donc, j’écris, j’écris, j’écris.

Au point que je dois me faire violence pour aller jouer au golf, mon autre passion. Celle par qui tout a commencé ! Heureusement, mon épouse continue de jouer à ce sport merveilleux.  Elise est cet aimant qui m’attire hors de ma bulle d’idées et de mots.

Le Golf : Une petite balle blanche, de grandes étendues vertes, des obstacles (comme dans la vie), sinon le jeu n’en vaudrait pas le prix d’un green fee.  Après quatre heures passées sur les fairways à me battre contre moi-même (c’est le golf intérieur que je joue), je rentre à la maison en manque d’écriture. Mon pc sait alors qu’il en aura jusqu’à deux heures du matin.

Elise est aussi ma correctrice, son intransigeance me perturbe, m’affecte parfois profondément.

Elle a raison, il faut du temps au temps pour lui laisser accomplir son œuvre. Toute histoire a besoin de sa patine.

Revisiter mes écrits, c’est un pas à pas littéraire d’une jouissance indescriptible.

Comme la mode, les phrases raccourcissent, les mots deviennent uniques, la virgule n’a plus qu’une seule place. On inverse, on découpe, on déplace, et brusquement la phrase, le paragraphe, le chapitre, tinte comme une note de musique. Alors je sais que j’ai atteint l’extase, j’entends les instruments qui accompagnent ma lecture.

L’art a voulu que les uns aient les clés de la musique, les autres les clés de l’écriture. Réunir ces deux exceptions, le temps de l'écriture d'un livre pour que le lecteur, à son tour, connaisse cet extase... Cela vaut tous les parcours de golf du monde.

Je l’ai enfin le début de mon livre. Durant ces dernières années, j’en ai changé au moins cinq fois, et la dernière, je pensais bien qu’elle serait…la dernière et la bonne.

Eh bien non !

Certains auteurs vous diront qu’ils écrivent comme cela leur vient, qu’ils ne savent pas comment cela va finir, ni même comment débuter l’histoire. Je partage leur avis puisque je l’ai moi-même vérifié sauf que cette fois, j’avais besoin du DEBUT.

Non pas de l’écrire (les idées sont là) mais de le façonner de telle manière que dans le déroulement de l'histoire, les personnages se trouvent être la CONSEQUENCE des premières pages.

C’est mon premier jeu de LEGO où les pièces blanches deviennent des personnages, des histoires, un attrape lecteur.

A bientôt

Stanislas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents