Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Traits de Plume

Traits de Plume

Suivi de l'auteur - Sa Biographie - Ses Parutions - Ses prochains romans et nouvelles.


Nouvelles : Réflexions dans le miroir du golf

Publié par Stanislas F.J. Tarabula sur 28 Octobre 2007, 21:49pm

Catégories : #Nouvelles

 San Lameer (Afrique du Sud)

Golf 4

 ‘Pourquoi n’ai-je pas fait cela plus tôt’ est la question qui me vient inévitablement à l’esprit en prenant conscience du temps écoulé. J’ai toujours été convaincu qu'une plume, sortie de son invisible écrin, révèlerait mes idées conservées dans une bibliothèque non encore écrite. D’ailleurs, la toute première rupture d’une amourette d’adolescent ne fut-elle pas envoyée à l’infortunée, écrite sur un simple cahier de classe ?

Bien avant l’âge des émois du cœur, assis sur les bancs de la petite école, je savourais déjà le glissement de la plume sergent major sur la double feuille prévue pour la rédaction de contrôle tandis que mon cœur battait au rythme fou des idées se bousculant pour y figurer, au point de solliciter une feuille supplémentaire au maitre d’école. J’avais toujours une bonne note et de longs traits rouges verticaux dans la marge avec la mention ‘trop long’. Mon voisin avait invariablement la remarque ‘à développer’. Plus tard, il deviendra un photographe renommé, sans que je devienne pour autant un écrivain !

Alors, pourquoi avoir attendu aussi longtemps pour me consacrer à cette passion ?

La vie professionnelle, la vie de famille, la vie de couple, ne laissent guère de choix lorsque l’on souhaite échapper au destin déposé près de son berceau. C’est ce que l’on pense, après un départ prématuré de la maison mère, une fuite en terres étrangères, un retour difficile dans la société et la reprise d’études universitaires. J’étais déjà père de deux enfants.

Du haut de mes vingt cinq ans, issu d’une modeste condition que je n’ai jamais cherché à éluder, ne serait-ce que par respect pour mon géniteur mais aussi pour mieux m’aiguillonner, j’avais une vision précise, de ce que serait mon avenir et des efforts exigés en contrepartie.

Lorsque la crise, encore elle, survint en 1992, l’entreprise pour laquelle je m’étais totalement investi, allégea considérablement ses effectifs. Quelle bonne idée j’avais eue de découvrir le golf, six mois plus tôt.

Le Golf, un simple jeu qui va me ramener sur les chemins de l’écriture ! Etrange, non ?

Sans cesse plus nombreux, les sites de golf et leurs espaces de discussions, les blogs et leurs conseils techniques tournaient autour d’une planète : celle du golf. Ainsi, ses habitants avaient-ils trouvé l’astucieux moyen de prolonger les fairways jusque dans leurs bureaux, leurs maisons, face à l’écran de leur ordinateur.

Le golf n’était plus seulement un jeu, il était devenu un monde virtuel pour les uns, et une véritable addiction pour ceux qui ne pouvaient plus le distinguer de leur quotidien.

Celui ou celle qui ne pratique pas ce jeu, ne peut comprendre les excès de comportement d'un golfeur dûs au moindre faux pas mental. Au cours d’une partie de golf avoisinant les quatre heures, qu’il soit débutant ou confirmé, le golfeur sera inévitablement confronté à cet autre joueur que je nomme ‘le héros intérieur’. Celui qui représente le réel potentiel du joueur mais qui a rarement l’occasion de s’exprimer librement. Les dialogues et les conflits entre ces 'deux personnes', représentaient à mes yeux, une richesse promise à l’écriture.

‘Parler’ du golf autrement, ‘parler’ de l’humain et non plus de la technique du swing de golf. Je ne connaissais pas d’écrits sur ce sujet.

Après avoir déposé mes écrits chez les autres, entendez par là, les forums de golf, j’ai fini par envoyer mon propre blog dans l'espace golfique. Libre comme l’air dans mes propos et dans ma manière de vivre le golf, je ne souhaitais pas écrire pour faire de l’audience, encore moins pour coller à l’actualité mais simplement pour le plaisir de donner vie à des idées, de les habiller de mots, d’imaginer la musique née de la lecture des phrases parcourues par le lecteur. La séduction à portée du regard, les émotions à portée du cœur. Après m’être aperçu que j’écrivais pour une catégorie de lecteurs bien trop pressés, j’ai pris la décision de laisser ce petit satellite tourner sur lui-même et de franchir une nouvelle étape.

 

Pseudo La mis en chantier d’un livre véritable, sentant bon le papier à sa première lecture, approchait. Je me sentais de taille, enfin presque !

Au cours  de mes ‘balades’ golfiques, tôt le matin, surprenant le peintre de la nature apportant la dernière touche au décor de ma journée, le besoin d’écrire se fit de plus en plus pressant. Au point de préférer, certains jours, la plume à un club de golf.

Foulant l’herbe recouverte de rosée, écoutant les chants d’oiseaux troubler les derniers instants ayant appartenus à l’aube, en compagnie de mon épouse, j’assistais au miracle de la vie, où que mon regard se posât. Je commençais à comprendre, ce que mes yeux ne pouvaient percevoir mais que mon cœur ressentait intensément. Témoin infatigable, je me devais d’en laisser une trace. Alors, sur les fairways, mes partenaires me virent de plus en plus souvent un calepin en mains, notant....

J’avais réussi la parfaite symbiose : Je jouais au golf sur les fairways en laissant mon imagination vagabonder entre deux heureux coups de golf, et, de retour à la maison, face à mon ordinateur, j’écrivais ce qui allait devenir mon premier recueil de nouvelles consacrées au golf.

Ainsi est né mon premier livre :         

'REFLEXIONS  DANS  LE  MIROIR  DU  GOLF' 

  Stanislas F.J. Tarabula

Quatre Nouvelles

Une matinée ordinaire

Les neuf vies du golfeur

La migration du golfeur sénior

Dans l'arène du Mach Play

  267 pages

Les Editions Le Manuscrit

logo-rond-manuscrit.jpg

Présentation du livre

  Interview

Lire un extrait

Avis des lecteurs

 

Ouvrages disponibles sur le site internet de Manuscrit

ainsi que chez ses diffuseurs et partenaires

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marc de Nouméa (Nouvelle Calédonie) 30/07/2010 11:51


C'est vraiment intéressant de voir comment un homme qui s'est intéressé au golf et qui, certes, s'est " pris au jeu " au point d'avoir des réflexions qui l'interpellent dans son for intérieur, a
versé dans l’écriture à plein temps !
Il se promène à pas réfléchis sur un parcours de golf, mêlant en même temps clubs, carnet et stylo. Idées d’écriture et idées du golf. Pour y mentionner ses imperfections peut être, et comment y
remédier. Quels pas devrais-je faire pour m'améliorer, ou s'imaginant être dans l'arène avec la muleta face à la bête, l'esquiver en faisant une rotation digne d'un swing frappant le fer sur la
balle. Je vois alors l'artiste autant dans l'écrit que dans le jeu, toujours à la recherche du beau, du précis, cherchant par ailleurs la perfection ! Mais pour y arriver, une vie ne suffira pas,
et les Dieux l'ont compris puisqu'ils seront enclins à lui donner les 9 vies qu'il aurait, selon lui, besoin pour arriver à devenir un Dieu du golf et rendre de superbe cartes. Ces extraits sont
une invitation à en apprendre davantage sur les nouvelles comme sur l’auteur.


Nous sommes sociaux !

Articles récents