Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Traits de Plume

Traits de Plume

Suivi de l'auteur - Sa Biographie - Ses Parutions - Ses prochains romans et nouvelles.


Livre en cours : La reprise !

Publié par Stanislas F.J. Tarabula sur 29 Avril 2012, 09:49am

Catégories : #Journal 3ème livre

Pompidou Avr 2012

Après l’euphorie liée à la parution de l’Arbre de Mémoire, le blues de l’écrivain s’est à nouveau manifesté.

Je n’ai pas changé d’un iota, j’ai toujours en tête, le livre que je me dois d’écrire sur ma famille.

Je sais, ce n’est pas bien original et tant d’écrivains l’on fait…et le feront après moi.

Dans mon précédent roman, Angelina était chargée de mener à bien ce lourd travail bordé d’une responsabilité écrasante.

On se fâche toujours avec sa famille lorsqu’on écrit sur elle.

 Au début, c’est une joie collective :

- Ah ! Tu vas écrire sur nous ! 

Puis très vite :

- J’espère que tu écriras des choses bien sur moi !

Enfin :

- Je te préviens, si tu racontes ce qui s’est passé le …Jamais plus je ne t’adresserai la parole !

Alors que dois-je faire de la Vérité ?

Quelle vérité me direz-vous, puisqu’elle évolue avec le temps : source de sentiments empreints des ans, de rancune, colère, de remords et de pardons.

Le blues a duré six mois.

Mon anniversaire est tombé durant cette période. Greg ‘el ultimo’, le plus jeune de mes fils, m’a offert plusieurs bloc-notes Moleskines :

- Tiens, je sais que tu as toujours besoin de coucher tes idées à tout moment.

C’est ce que j’ai fait. Du noir est apparu la lumière, l’espoir puis la faim d’écrire.

Comme vous avez pu le lire, le livre que j’ai en chantier a été interrompu avec l’apparition d’Angelina, le personnage principal de l’Arbre de Mémoire. Elle s’est accaparée d'un bout de l’histoire familliale et est sortie du projet initial. Je l’ai laissé faire mais les autres personnages attendent toujours de prendre vie au sein de l’œuvre complète !

 Alors, j’ai repris mon ordinateur  et ouvert le dossier Ma plume puis un sous-dossier En cours. Des titres se sont affichés : ma grand-mère, le panier de figues, le rouge-gorge, la vieille dame, le nord, la Normandie, Le Moutchic, Cagnac, la colonie, la solitude, le train, le départ, la salle d’attente, Corinne, etc..

C’est vrai que j’avais bien avancé mon livre au moment où Angelina se sauve, en emportant une partie de MON livre: celle du grand-père qui renonce à communiquer avec ses petits-enfants et préfère planter son arbre de mémoire dans son jardin de solitude et l’arrose avec ses larmes.

J’ai donc relu les différentes parties. Cela m'a pris du temps, des pleurs. Je n’hésite plus à écrire sur la vérité des miens. Il parait que les écrivains le font en gage de thérapie. En ai-je besoin ?

Avec le temps, ce qui devait en être le ciment s’est trouvé mis en concurrence avec un autre liant. Je ne dis pas que la trame initiale ne pourra pas être utilisée (clin d’œil à Robert et Claudie qui connaissent le projet initial) mais au cours de l’automne dernier un évènement  a remis tout en cause. 

Actuellement sur Paris, je mets à profit ces interminables heures de pluie pour reprendre le cours de la vie des ‘autres’.

 Ma plume réécrit le passé : 

« Ma grand-mère est ravie de me retrouver, mon père s’attend à ce que je lui dise enfin, ce que je n’ai voulu lui dire de son vivant. Il a aussi des choses à me confier. Gérard me prête ses souvenirs et veut contribuer à la rédaction du projet. Ma sœur découvrira des pans entiers de sa vie qu’elle ignore, trop petite à l’époque. Elle comprendra aussi pourquoi je suis parti. Ma mère… Et moi dans tout cela…Etc.… » 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents